Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« GRMLN - Sad desire | Page d'accueil

samedi, 08 décembre 2018

Le peuple de France 2018 sera dans les livres d'Histoire de demain

Dans ma mémoire et mes vieux jours, je me souviendrai de cette classe moyenne  parisienne qui préféra être silencieuse.

Honte à vous. ---> marre d'être trop gentille

 

La rage de la faim, quand ce gouvernement entendra enfin le message bordel ?

Economie parisienne à zéro le week-end depuis un mois, mouvement minimisé mais bien réel en province, les gens ont faim, oui la chaussette Kinder Noël (riez bande d'idiots) coûte 11 euros au Super U pour ce chocolat qui n'en a que le nom, je ne supporte plus certains sur facebook traiter les gilets jaunes (les vrais, pas les casseurs dès 16H le samedi) de "traînes savates" (lu sur mon réseau), merde comprenez entendez le message !!!!

Les français bossent, pas aux alloc, ils donnent tout et il ne leur reste que leur larme, intense, profonde et trop silencieuse sur leur coussin la nuit, mais que voulez-vous donc obtenir d'un peuple qui dit oui et paye tout sans jamais se plaindre ?

Et bien voilà, les Français sont peut-être des veaux mais quand ils se réveillent, ils sont là et ça en fait chier certains.

SOUTIEN TOTAL AUX GILETS JAUNES D'UNE PARISIENNE QUI AUJOURD'HUI VIT mal : RAS LE BOL ET ÉCOEURÉE PAR LE MÉPRIS DE CERTAINS QUE JE NE CITE PAS PAR LOYAUTÉ.

Et je vomis ces termes de "france périphérique". Il y a tout simplement une France honteuse dans ce bassin parisien du moins je le pense.

Bref, réveillez-vous.

Combien d'actes faudra-t-il pour que les #giletsjaunes se fassent entendre et combien encore de samedis où la France et Paris seront salies pour que ce gouvernement entende la fronde ô combien profondément réelle ?

Commentaires

Ha, les gens fautifs qu'on ne cite pas par loyauté à leur égard...
Je te comprends tellement.
Un des nœuds gordiens du problème. Transposé au système : ils ne nous tiennent que par notre candeur et bonhomie, qu'ils exploitent allègrement. Plus vile, tu meurs.
Peut-être sera-t-il temps, un jour, de citer ceux que l'on ne devrait pas.
Sans quoi, on ne sera peut-être aussi que des facilitateurs passifs. Et amers.

Écrit par : V | dimanche, 09 décembre 2018

Pas mon délire la délation.
En revanche ça risque d'être chaud samedi si j'en crois ce que je lis et entends depuis l'allocution... Les gens sont vénères. Est-ce un noyau dur ou tout le mouvement qui fera l'acte V ? wait and see.
l'avenir est compliqué pour ce pays, c'est usant d'être français en fait. sourires
allez bye

Écrit par : Jen | lundi, 10 décembre 2018

Pas de la délation (ne nous tirons pas dans le pied en employant des termes connotés qui n'ont pour effet que de protéger le fautif originel), de la confrontation saine et nécessaire, inéluctable en fait. Et légitime avant tout, pas de honte à avoir, ça aussi faut que ça change de côté bordel, c'est pas à nous d'avoir honte bon sang :)

Et ouais, la suite va être compliquée, ils ont été trop loin et nous aussi, le roi est nu et le peuple l'est aussi, pour différentes raisons.

Écrit par : V | lundi, 10 décembre 2018

Et puis bien sûr que les gens sont énervés :
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-pourquoi-l-augmentation-du-smic-promise-par-macron-n-en-sera-pas-vraiment-une_3094307.html

Sur les 13 minutes de théâtre niveau 1ere année du cours Florent, la seule pauvre mesure concrète, +100 sur SMIC, est un bullshit.

La déconnexion est lunaire.

Écrit par : V | mardi, 11 décembre 2018

Ici Londres !
Il y en a essentiellement "sur" Paris et à Lyon si je comprends bien... Mais à votre avis ça représente combien d'agents Mad, Sophie ?

Écrit par : Fabre | mardi, 11 décembre 2018

Bon en fait ma question c'est : quel pourcentage parmi eux ne savent pas chanter la Marseillaise selon vos estimations ?

Écrit par : Fabre | mardi, 11 décembre 2018

LCI tout de suite très intéressant

Écrit par : Jen | samedi, 15 décembre 2018

Écrire un commentaire