Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 27 mai 2018

VOYOU - Seul sur ton tandem

M'en lasse pas.

Et roulez roulez pourvu que jamais rien n’ vous arrête

Et croulez croulez souvent sous l’amour et sous ses dettes

J’ai bien l’âme à vous envier mais c’est le coeur qui m’arrête

Car bientôt plus fort que vous viendra se joindre a la fête

La roue tourne et si tombe un des deux

L’autre roule ou s’écroule avec eux

Pourtant pas mal partis tous les deux dans la veine

Te voila raccourci tout seul sur ton tandem,

Et l’âme en peine

L’âme en peine à pédaler pour deux

Pourtant pas mal partis tous les deux dans la plaine

Te voila raccourci tout seul sur ton tandem,

Et l’âme en peine

À trainer un fantôme

Toi tu vas dérailler

 

Tu roules et roules et parfois s’en vont chercher tes mirettes

Au dessus de ton épaule pourvu qu’elles y trouvent une tête

Ton dos s’ennuie de voir filer des armées de pâquerettes

Et pleure de n’avoir plus personne à qui faire la causette

L’autre est tombé ça y est mais toi tu franchis la pente

Va au bout de la montée tu verras la descente

 

Et tu roules en martyre et chantant a tu tête

Que tout va pour le mieux mais je vois tes gambettes je vois tes gambettes un peu distraites

Qui cherchent a qui pouvoir faire du pied

Va donc un peu partout et trouves toi une athlète

Pour continuer la route à deux sur ton tandem deux sur un tandem c’est mieux quand même

Puis deux sur un tandem

C’est mieux pour avancer

mardi, 20 mars 2018

Juste quelqu'un de bien - ENZO ENZO

jeudi, 15 mars 2018

BARBARA - La solitude

Quelle belle chanson, j'aurais tant aimé savoir l'écrire. Tout est dedans, tout.

Tes anciens amants tes anciens beaux-enfants... que des ingrats oui ! Champagne ! je ne me laisserai pas abattre par des pilleurs inutiles, merci bien, j'ai donné !

Et maintenant, que la fête commence bon Dieu !

mardi, 13 mars 2018

DOMINIQUE A - Toute latitude

Oh comme ça cognait 
Phébus à bloc 
On s’abritait dans la forêt 

Mille sentiers nous parcouraient 
Mille odyssées à notre porte 
Les cohortes d’ennui filaient 
On le savait, elles reviendraient 

Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 
Et pour seule devise : « Peu importe » 

Oh ça louvoyait comme anguille 
Dans les ruisseaux qui serpentaient 
Mains des garçons, cheveux des filles 
Et on se cherchait dans les bois 
Certains se trouveraient, d’autres pas 
Mais s’en moquer, qui oserait ? Même aujourd’hui, qui oserait ? 


Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 
Et pour seule devise : « Peu importe » 

Mais depuis 
Mais depuis 

Oh un jour plus rien ne meurt jamais 
Toute l’eau stagne dans le puits 
On revient seul dans la forêt 
Comme hier, se mettre à l’abri 
Même si le soleil a pâli 
Voilé par tous les jours d’après 
On revient seul, dans la forêt 

Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 

Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 

Et pour seule devise : « Peu importe » 

Mais depuis

 

PS : Et pour le plaisir car je ne m'en lasserai jamais...

PPS : La version de Diabologum me procure le même plaisir de mon côté.

samedi, 10 mars 2018

Il manque Bashung

Cette chanson, pesante et libératrice à la fois, a toujours a été ma chanson préférée de Bashung. C'est beau comme un très beau film, un souvenir fugace mais intense, une éternité sous mer qui ne dure pourtant que quelques secondes.

Toujours pensé à Epouses et concubines en l'écoutant. La même ambiance, cet extrême dans la pudeur. 

samedi, 03 mars 2018

GERALD BIEDER - Le temps qu'il me reste

Extrait musical du prochain Lelouch.

Réapprendre à vivre seule. 

#envieoui #unpeupeurquandmeme #unpeulesboulesaussiquandmeme #coeuraprendre #abandon #jenecomprendspasquonveuillemequitterjesuischianteexcessivemaistellementattachante #mesexcesneplaisentpas #lamourmabonnedamelamour

jeudi, 01 mars 2018

JULIEN CLERC - A vous jusqu'à la fin du monde

Un clip de Gondry avec le one shot de ma mère et une de mes actrices fétiches, merci ma Zaza c'est parfait !

mercredi, 24 janvier 2018

ADRIENNE PAULY - L'excusemoihiste

La nana brouillon, les titres de son nouvel album "A vos amours" parlera aux nanas relous. Cette chanson est sympathique, je ne la réécouterai pas mais les paroles sont bonnes, du moins elles me parlent... (rires)

samedi, 20 janvier 2018

Rendez-vous sous la pluie - JEAN SABLON

Chanson charmante pour coller à cette journée grincheuse à Paris.


podcast

mardi, 05 septembre 2017

Irma la brute ?

Marquée par les dégâts qu'avait fait Luis en 1995 à St Martin, je pense bien fort aux Antillais et à ma tante qui sont tous dans l'incertitude. A l'heure actuelle, là-bas : les oiseaux se sont tous barrés, il n'y a plus un bruit, tout le monde a rangé ses meubles de jardin, les panneaux de bois sur les fenêtres et les bougies en stock, en fait c'est un peu comme The last man on earth (j'ai découvert cette série récemment, ça m'a bien fait marrer, repeuplons la planète ensemble cher voisin).

En attendant, aucun doute sur la chanson du jour, qui ne quitte pas mes lèvres depuis hier... En référence à l'ouragan Hugo en 89. Chaud les marrons.

cyclonegilbert.jpg

Hugo a soulevé la roche de l'île...

Hugo chanson du cyclone - THOMAS FERSEN (je vous recommande la version acoustique "Hugo à la bougie" sur le même album Les ronds de carotte)


podcast

On croise les doigts.

 

edit 2h06 : retour de soirée, rassurée je suis, heureusement pour ceux qui vivent en Guadeloupe et en plus vers ste Anne, tout est correct, mais vers st Barth/st Martin je sais pas trop enfin en vrai si c'est pas joyeux , en tout cas pour l'info suivez ici :

https://www.facebook.com/RCIGUADELOUPE971/videos/10155793...