Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 avril 2018

SUPERORGANISM - Night time

Chanson pour les insomniaques, les geeks, les angoissés, les gens qui même s'ils se couchent tôt l'ont dans l'os.

 


DÉCONNECTION mais si on peut le faire ;) vite un livre !

 

mercredi, 18 avril 2018

Poésie des couleurs

IMG_3950.jpg

IMG_3951.jpg

IMG_3952.jpg


Qu'il est bon d'oublier la fatigue, la routine et contempler ces miracles devant nos yeux. Merci pour cette semaine grand Univers.

dimanche, 15 avril 2018

Come di - PAOLO CONTE


LE MEILLEUR ENCORE VIVANT DANS SON PAYS, DU SWING ET DE LA NOSTALGIE, je voulais le voir à Turin mais j'ai pas un rond vous connaissez pas quelqu'un qui dîne parfois avec lui et qui pourrait me faire passer pour sa maîtresse le temps d'une soirée avec un poète ? allez trouvez-moi cette perle rare, je veux rencontrer Paolo, celui qui a bercé mes voyages avec mon père, lui et Trénet et Elvis.

Paolo t'es le meilleur encore vivant sur cette planète, merci pour tout !

 

mercredi, 04 avril 2018

ANNA BURCH - With you every day

When love becomes less sacred
Your mouth keeps me interested
You're sweet like a little kid
Whose family's well-adjusted

Ooh, ooh, uh
Ooh, ooh, uh
Ooh, ooh, uh

There's nothing you want to say
I'm just with you every day
I know it's better than before
So why, why do I need more?

Ooh, ooh, uh
Ooh, ooh, uh
Ooh, ooh, uh

If you don't know
I'll leave it alone
You don't let it show
So how would I know?

I'm nice, I'm too nice to you
Now what, what else can I do
When there's nothing more to say
And I'm still with you every day?

 

Rien à voir (quoi que) mais une fleuriste vient d'ouvrir en bas de chez moi, ça me met en joie chaque matin de voir ces beautés multi-colorées dans la vitrine quand je sors de l'immeuble. 

mardi, 27 mars 2018

SINCLAIR - Météores

A chaque rupture Sinclair revient dans ma playlist, c'est le seul qui me file la patate. Et en ce moment j'ai une pêche de ouf malgré l'actu je me remets à aimer la vie, de plus en plus et je recommence à me kiffer. En ce moment je fréquente un groupe de gens comme moi un peu chelous dans leur peau et pourtant ils sont tous brillants, bref c'est de l'or nos rendez-vous je les adore et ils me filent la joie et comme ça se transmet je vous envoie ces météores.

Je respire bien en ce moment. Je n'ai plus cette boule au milieu vous savez celle qui vous dit que vous vivez mal, vous stressez trop bref je me sens de mieux en mieux et je coupe les ponts en ce moment avec plein de réseaux plein de gens parce que je veux penser qu'à moi. Et aux gens comme moi, parce qu'en ce moment, ils m'inspirent et que j'écris avec eux et sur eux. Je les aime ils sont super. Peut-être un jour en découlera quelque chose, mais en attendant, intensité et énergie vitale.

Bref, je me sens bien et bordel ce que c'est cool !

PS : Je me relis et... rires... Non je ne suis pas dans une secte, j'ai juste un taf fatigant et une estime qui se faisait la malle depuis un bon moment et maintenant, je sens que je redémarre. La maquinaJen est en marche (sans les macronistes hein ouf !), olé !

jeudi, 15 mars 2018

BARBARA - La solitude

Quelle belle chanson, j'aurais tant aimé savoir l'écrire. Tout est dedans, tout.

Tes anciens amants tes anciens beaux-enfants... que des ingrats oui ! Champagne ! je ne me laisserai pas abattre par des pilleurs inutiles, merci bien, j'ai donné !

Et maintenant, que la fête commence bon Dieu !

mardi, 13 mars 2018

DOMINIQUE A - Toute latitude

Oh comme ça cognait 
Phébus à bloc 
On s’abritait dans la forêt 

Mille sentiers nous parcouraient 
Mille odyssées à notre porte 
Les cohortes d’ennui filaient 
On le savait, elles reviendraient 

Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 
Et pour seule devise : « Peu importe » 

Oh ça louvoyait comme anguille 
Dans les ruisseaux qui serpentaient 
Mains des garçons, cheveux des filles 
Et on se cherchait dans les bois 
Certains se trouveraient, d’autres pas 
Mais s’en moquer, qui oserait ? Même aujourd’hui, qui oserait ? 


Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 
Et pour seule devise : « Peu importe » 

Mais depuis 
Mais depuis 

Oh un jour plus rien ne meurt jamais 
Toute l’eau stagne dans le puits 
On revient seul dans la forêt 
Comme hier, se mettre à l’abri 
Même si le soleil a pâli 
Voilé par tous les jours d’après 
On revient seul, dans la forêt 

Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 

Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 

Et pour seule devise : « Peu importe » 

Mais depuis

 

PS : Et pour le plaisir car je ne m'en lasserai jamais...

PPS : La version de Diabologum me procure le même plaisir de mon côté.

samedi, 10 mars 2018

Il manque Bashung

Cette chanson, pesante et libératrice à la fois, a toujours a été ma chanson préférée de Bashung. C'est beau comme un très beau film, un souvenir fugace mais intense, une éternité sous mer qui ne dure pourtant que quelques secondes.

Toujours pensé à Epouses et concubines en l'écoutant. La même ambiance, cet extrême dans la pudeur. 

mercredi, 07 mars 2018

PATRICK WATSON - Je te laisserai des mots

TV GIRL - Taking what's not yours

J'aurai plus le bagage de 13 ans sur le dos mais je garde le chat et ça vous savez, c'est l'or de la citadine.

#30millionsdamis

Adieu les vacances avec les gamins des autres et vive demain ! 

AMEN

let's sing !

(Leave it, leave it take it, Was that yours? Take it was that yours take it was that yours?) x4

I don't really know if she cares or not
All I know's she left a lot
Of stuff in my apartment
And she's never gettin' it back
'Cause her smell on the pillow fades
Her cigarettes last late
Like a Roman coliseum
A drying, worthless monument to our love

(Chorus)
Ooh I still have your lighter
Ooh I still have your book
Ooh I still have everything you brought but you never took
And you know where to find me
And I know where to look
(I'm not a crook)

(Leave it, leave it take it, Was that yours? Take it was that yours take it was that yours? x3
Leave it, leave it take it, Was that yours? Take it was that yours take it was that)

I don't really know if she knows or not
But I left some things in her jewelry box
And she's wearin' out my rings
Takin' the compliments meant for me
And I know I'll think I'll miss them
Least there's proof of my existence
Captive little soldier on her fingers
Deep behind enemy lines

(Chorus)
Ooh I still have your lighter
Ooh I still have your book
Ooh I still have everything you brought but you never took
And you know where to find me
And I know where to look
(I'm not a crook)

(Leave it, leave it take it, Was that yours? Take it was that yours take it was that yours?) x4

A copy of Gravity's Rainbow that she prob'ly didn't read
And how about my Lauren Mira records she prob'ly threw away when she moved
And how 'bout the half of box of lentils from when I cooked her food
That she prob'ly didn't use

(Spoken)
I wanna' dedicate this jam
To all those things I left behind in girls' apartments and various domiciles over the years
Sometimes you gotta' leave in a hurry man, what can I say?
Except I didn't forget about any of it... I'm takin' it all back.

(Leave it, leave it take it, Was that yours? Take it was that yours take it was that yours?) x4