Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 29 janvier 2018

FRANK RABEYROLLES - Drowned

 

C'est bien ça pour mon cerveau dans le métro, c'est parfait. Demain pas une seule fois je n'aurai le sourcil froncé (sur la ligne 9 la beauté froide ou la fille brouillon vers 9H30 c'est moi ;p), mon livre ou ce titre.

Je découvre le mec, j'aime bien, ça me rappelle le son que j'aimais bien vers 2006-08, et ça me fait du bien, parfait. Ça ajouté aux supers bonnes prises dimanche dernier aux soldes aux Galeries, ça y est je suis partie : régime jour 1 ready to be bonnasse et kiffable de nouveau pour mon mec :) et moi ! surtout moi !

https://frankrabeyrolles.bandcamp.com/

 

PS : Le Bon Marché 0 sur les soldes bizarrement cette année j'ai trouvé mon bonheur aux Galeries, allez-y le dimanche, on est entouré de touristes, on pousse les chinois (parce qu'ils nous poussent attendez les cocos ici c'est chez nous merde) et je vous jure on a des belles soldes cette fois go girls !

vendredi, 26 janvier 2018

BONNY DOON

A closeup on eternity
A sad pitcher in the minor leagues
Look out the window
Do you see me?

Liquor store, slippery floor
I saw my reflection in a bottle of wine
Like a neon sign
Liquor in my name
Like a drunken call to an old flame

I'm broken down, I'm all lit up
Drinking green chartreuse from a plastic cup
Another year's gone by
Hell, I'm still alive

I got a couple of texts from my mom
One said "Happy birthday"
And the other one was a smiley face, a sideways heart, xoxo
"We miss you won't you come on home?"

Won't you come on home
Won't you come on home
Won't you come on home

I see you
I see you
Oh, I see you
Do you see me?


Oh, you're one year older
Do you feel any different
It's hard to tell

Is it love or is it just this crazy time we live in?
It's hard to tell

Fool me once, shame on you
Fool me twice, well that's on me

I'm trying, I'm trying to be
Everything that I can be
But I don't have the energy

Am I waiting for a sign
Or have I lost my mind?
It's hard to tell

Well I was staring at the setting sun
And I realized my time had run on out
And I was relieved
I was relieved and I was relieved

I was relieved and I was relieved
I was relieved, I was relieved, oh I was relieved


Since you moved away nothing's been right
And I don't believe in second comings but maybe "us" never died
Your likeness drifting cross the silver moon
Passing through sometimes but you'll be gone soon
But I don't mind living with the good kind of wrong
Like it's been evening all day long

The universe it speaks in little jokes
My new therapist lives down the street from your folks
It's like living next door to my old life
And we don't talk much, just smile, say "hi"
But I'm still yours even though you're long gone
And it's been evening all day long

Oh and sadness it can leap out from anywhere
There's really really really no way you could be prepared
I'm still drinking from your cup I'm still smoking your bowl
Dreaming of a life where we get old
But it's all right
I'm used to being wrong
And it's been evening all day long

All day long
All day long
All day long


Il y a des personnes fanas d'indie dans mes abonnements Youtube, et je les remercie de faire que mon vendredi commence bien - parce qu'après la nana agressée sur ma ligne 9 (agents RATP et police pour arrêter ces saletés qui ont fait crier cette nana à la mort - tout le monde a flippé en l'entendant c'était terrible), alors merci à ces détectives de la zic cool et locale car grâce à eux je me sens bien ce soir. Je crois que je vais dormir tout le week-end avec une parenthèses pour acheter quelques vinyles à mon rendez-vous trimestriel des amoureux du disque.

bisous et bon-week-end !

https://bonnydoon.bandcamp.com/

mercredi, 24 janvier 2018

ADRIENNE PAULY - L'excusemoihiste

La nana brouillon, les titres de son nouvel album "A vos amours" parlera aux nanas relous. Cette chanson est sympathique, je ne la réécouterai pas mais les paroles sont bonnes, du moins elles me parlent... (rires)

vendredi, 19 janvier 2018

L'amour avec toi - VENDREDI SUR MER

vendredi sur mer,french music,french pop,music lover,music lovers,envie de passion ta mère

Nan Goldin

 

vendredi sur mer,french music,french pop,music lover,music lovers,envie de passion ta mère

vendredi sur mer,french music,french pop,music lover,music lovers,envie de passion ta mère


podcast

 

 

Le couple, cette incertitude. 

 

lundi, 11 décembre 2017

VENDREDI SUR MER - Les filles désir

mardi, 28 novembre 2017

Grosse tendresse pour cette première version chantée par Dani

Daniel Darc la chante sur ma platine et comment donc j'ignorais que Dani la chantait avant ?

 

vendredi, 24 novembre 2017

Quand on descend les escaliers... la liberté !

mercredi, 25 octobre 2017

THE ZOMBIES (un super groupe dont on ne se lassera JAMAIS)

Je viens de tomber sur ce live et je l'adore, super de les voir avec la pêche et la voix toujours de qualité, j'aime j'aime j'aime. Le mec (Colin Blunstone) à la toute fin de la chanson derrière son micro, avec cette jubilation adolescente, je trouve ça superbe, on est mort que quand on le décide et certains à 30 ans sont déjà morts, la vie et la passion faut rester accro à ça rien d'autre.

The warmth of your love's
Like the warmth from the sun
And this will be our year
Took a long time to come

Don't let go of my hand
Now darkness has gone
This will be our year
Took a long time to come

And I won't forget 
The way you helped me 
Up when I was down
And I won't forget
The way you said
Darling I love you
You gave me faith to go on
Now we're there 
And we've only just begun
This will be our year
Took a long time to come

The warmth of your smile
Smile for me little one
And this will be our year
Took a long time to come

You don't have to worry
All your worried days are gone
And this will be our year
Took a long time to come

And I won't forget 
The way you helped me 
Up when I was down
And I won't forget
The way you said
Darling I love you
You gave me faith to go on
Now we're there 
And we've only just begun
This will be our year
Took a long time to come

And this will be our year
Took a long time to come

Et si vous voulez comparer à la version disque, retournez sur ce vieux billet de connasse (qui ne change pas tant que ça, la connasse, côté priorités ah ah ah)

 

LES 27 ET 28 FÉVRIER 2018 EN CONCERT À NEW YORK, ALLEZ ON Y VA ? STEUPLÉ STEUPLÉ STEUPLÉ !!! (autant pisser dans un violon mon mec déteste l'avion MAIS j'y crois encore comme dirait l'autre folle)

PS : Pourquoi les mecs sont tous des connards égoïstes ? sauf dans les chansons et les six premiers mois d'une relation ? Vous avez 3 heures. 

mercredi, 27 septembre 2017

The happy birthday song

Là tout de suite maintenant je viens d'avoir une grosse envie de réécouter cette chanson qui m'a donné tant de plaisir (un peu masochiste) en 2007 : The happy birthday song d'Andrew Bird. A l'époque j'avais mis ici un clip fait par un mec d'une province américaine sans intérêt mais qui avait son charme. 10 ans plus tard j'ai retapé le nom de la chanson et de l'artiste sur Youtube et sur tous les live pas une ne me plaît (ni le côté poseur du chanteur qui pense faire un truc arty folk de malade pour l'usine TED ni les autres dix mille version live qui à l'époque n'existaient pas sur Youtube).

 Et bien le mec ne me fait plus mouiller ni ne m'émeut à se la jouer Jeff Buckley du violon folk pop indie relou sur ses live de seconde vie d'artiste, en revanche la version de cet étudiant anonyme qui célébrait l'anniversaire de son pote et bien c'est de loin la meilleure illustration de la peine à grandir que cette chanson m'évoquait : de la simplicité triste et jolie, une belle entrée en âge.

Bref, c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures.

Tout ça pour dire, Andrew Bird est mieux sur disque qu'en live (je vais me faire haïr sûrement en disant ça). Et je vais même tendre la perche pour me faire fouetter sur la place publique : moi qui adore la musique, je vais vous avouer un truc : j'ai toujours préféré la version album que le live (sauf rares exceptions). Allez, pendez-moi.

Bisous et bon anniversaire à qui veut.


dimanche, 24 septembre 2017

7 ans ça vous évoque quoi ?

7 ans de malheur ? 

7 vies le chat warrior ? (c'est 9 oui mais faites semblant)

what else ?

bON MAIS LE 7 EST LE NUMÉRO PORTE-BONHEUR DONC RESTONS-EN LÀ.

VIVELAVIEETGOFUCKYOURSELF

Et ça c'est la version bourrée post-rupture j'emmerde le mec et j'aime mes copines mes soeurs et tout simplement... doublement  GO FUCK YOURSELF 

Bref cette chanson je l'ai déjà mise il y a des années avant de rencontrer mon dernier mec et, les filles, continuez de grandir et restez qui vous êtes, ne vous sacrifiez pas, comme un bonhomme quoi ! Stay yourself !