Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 septembre 2017

Jennifer knew - DION

Et bien même s'il (Dion) dit sur sa page Facebook que c'était pour sa nièce de 8 ans, mec je te la pique et t'en voudras pas à toutes les Jen hein ;)

I felt that I could challenge rain, just sing to ease the strongest pain ... in those days. And turning in a morning sleep I dreamed of mountains I would leap ..In those days. But Jennifer knew Jennifer knew. Beneath her taffy-colored hair, behind her soft and loving stare she knew... Past my lonely search for cheers Her whispers finally reached my ears. Jennifer knew. How slowly it occurred that she saw under all I tried to be in those days. She looked through me deep inside for I was trapped by my own pride in those days. But Jennifer knew Jennifer knew... Beneath her taffy-colored hair, behind her soft and loving stare she knew... Past my lonely search for cheers her whispers finally reached my ears Jennifer knew.

dimanche, 24 septembre 2017

7 ans ça vous évoque quoi ?

7 ans de malheur ? 

7 vies le chat warrior ? (c'est 9 oui mais faites semblant)

what else ?

bON MAIS LE 7 EST LE NUMÉRO PORTE-BONHEUR DONC RESTONS-EN LÀ.

VIVELAVIEETGOFUCKYOURSELF

Et ça c'est la version bourrée post-rupture j'emmerde le mec et j'aime mes copines mes soeurs et tout simplement... doublement  GO FUCK YOURSELF 

Bref cette chanson je l'ai déjà mise il y a des années avant de rencontrer mon dernier mec et, les filles, continuez de grandir et restez qui vous êtes, ne vous sacrifiez pas, comme un bonhomme quoi ! Stay yourself !

 

mercredi, 29 mars 2017

Remembering Wesmont, Chicago

Quand j'avais 11 ans (1991), j'ai passé un mois dans une famille et une école de Westmont près de Chicago. Totale immersion dans une famille locale. La pêche le dimanche avec des paquets de chips d'un mètre de hauteur (ça marque à cet âge quand on vient d'Europe), les élèves en fauteuils roulants avaient leur place à l'école et partout dans la ville (en France,  on attend  toujours en 2017), on buvait du lait à la paille à la cantine et tout était dégueu mais pour moi c'était dix fois meilleur qu'à la cantoche française, des slurpy qu'on se prenait chez le pompiste du coin (granita en plus digeste et beaucoup beaucoup plus toxique mais tellement bon!), les garçons méchants étaient nettement moins méchants qu'en France (si je vous jure), les tox étaient les mêmes qu'en France dans les coins pour drogués, on mangeait des pizzas XXL dans des restos où les enfants avaient un max de jeux de dingues, bref AMERICA J'ÉCRIS TON NOM.

Les voyages forment la jeunesse.