« Sous un coin de ciel bleu | Page d'accueil | Benjamin Biolay - Padam »

dimanche, 07 février 2010

A 3h19

J'écoute L'Homme et l'enfant en mode répétons doucement. J'aurais dû travailler, j'aurais dû j'aurais dû mais "j'ai voulu moi aussi..."

 

Sublime.

 

Nuit à deux et moi qui découvre cette chambre qui est mienne depuis plus d'un an. Mes jambes sur le mur tapissé, la bougie la première sur ce chauffage, pleurais-tu comme moi quand tu étais enfant, pourquoi le matin le ciel est si clair, pourquoi donc je ne peux m'envoler dans le vent...

 

Heureusement que je parle aux anciens, heureusement que je suis que je crois, finalement être enfant ça devient douloureux quand on voit les autres vieillir.

Huguette et Robert sont à table, enfant Nini voit le père Noël manger des spaghettis dans le ciel, et pourquoi voudrais-tu t'envoler dans le vent ?

Playlist Encore/et zéro tâche accomplie et je m'en fous et je prie et je suis trop bébé trop 30 trop doute peut-être. L'attardée du groupe, et en plus ça ne me perturbe pas plus que cela. (mensonge inutile de préciser)


podcast

Edit : j'avais tapé l'homme et l'enfant dans la barre de recherche de la colonne de droite et curieuse, j'ai lu les posts précédents la note mettant en ligne la chanson enn 2006 (la vache !), j'avais oublié ces notes et ces périodes de ma vie. Là, me demande si c'est malin de lire plus loin avec ce verre encore plein devant moi alors qu'il est 4h12.

 

Edit bis : je suis ici et j'écoute ça à 4h45. Des voix qui rassurent et qui viennnent de ceux que tu écoutes aujourd'hui le moins possible sur itunes. Je n'irai pas plus loin dans les archives; aquoiboniste. Je revois ces garçons aimés et je pense à celui qui, au présent. Et je ne sais pas. Aquoiboniste. Alors je vais éteindre photoshop, word, itunes, les onglets tout, l'ordinateur, relier mon casque à l'iphone, ne pas me finir la chatte hurlante sur pornhub, écouter un podcast de france inter et m'endormir en n'imaginant rien de rien, juste le concret mélange d'odeurs thé-café du reveil et ça suffira. demain je sais pas là c'est loin

Commentaires

Onglets, logiciels, manteau de données, le ventilateur inlassable sur la ville obscure et chaude des composants. Bill Gates, Dieu-mort bénisse ton monopole.

Imaginer ce que sera la vie de bloggeurs aux commandes d'archives de 45 années. Au bout du doigt la fluidité assommante de la barre de recherche. Ca me fout le vertige, mes cheveux grésillent. Retrouver avec une aisance chirurgicale sa mémoire. S'y téléporter. Et tout est intact.

Intelligence intérieure. Extelligence extérieure. Extensions. De jadis futiles à bientôt vitales. J'adore. Putain, j'adore.

Six trente sept, j'écoute ça: http://www.youtube.com/watch?v=1HyHJ3gNMf8.

Écrit par : Vermine | dimanche, 07 février 2010

Moi aussi j'écoute des podscasts de France inter pour m'endormir..En général, je tiens 5 minutes avec "Rendez-vous avec X" et "10 000 ans d'Histoire"...

Écrit par : Ca alors | lundi, 08 février 2010

Et après une eurasienne vient te border ?

Écrit par : Jen | lundi, 08 février 2010

Vermine, marche pas le lien.

Écrit par : Jen | lundi, 08 février 2010

"Jeu des bêtes erreurs":
Un point à la con s'est glissé dans une URL Youtube, sauras-tu le retrouver?

http://www.youtube.com/watch?v=1HyHJ3gNMf8.
http://www.youtube.com/watch?v=1HyHJ3gNMf8

-

Mais aussi, "Décrypte moi un smiley":
Tu envoies un lien youtube dans un client de tchat genre fb ou msn et cette merde te transforme le signe egal suivi de zéro ou autre en un putain de smiley.
J'aime.

Écrit par : Vermine | lundi, 08 février 2010

vermine et le perdant, deux en un deux doigts coupe-moi la faim, les url youtube de titres de psychopathes allemands, faut arrêter, je veux de la musique du piano central do brasil du truc qui me fasse chialer ou voler mais merde quelque chose qui remue, et oui je publie rien qui remue donc double dose MERCI
allez trouvez là je suis en manque

Écrit par : Jen | lundi, 08 février 2010

Rien compris. Tu as bu un RoyRubens ou c'est moi qui fait le poirier?
Rien d'allemand ni de psycho dans le lien, on s'en fout de la vidéo, à la limite psyché-thaï le son je veux bien, mais psycho-teuton je ne vois pas là.

Ne compte pas sur moi pour du do brasil, je déteste viscéralement.

En revanche, un patronyme lusitanien au piano, une envolée magnétique et des larmes d'argent sans tristesse, j'ai ça.
http://www.lastfm.fr/music/Tiago+Sousa/_/Passos

Écrit par : Vermine | mardi, 09 février 2010

VErmINE!
Alors ce sera deux!

Écrit par : RoyRubens | jeudi, 11 février 2010

Héhé. Un oeil de lynx.
Et sinon, optimalement: frappé ou givré?

Écrit par : Vermine | vendredi, 12 février 2010

J'ai ma propre recette;
Tu porte bien ton nom et si t'es belle ça donne surement envie de te chanter la chanson, Vermine!
Plus besoin d'aller en Petite Tartarie pour trouver les Vermines de ton espèce.
Je t'aime déja, Vermine.
Roy

Écrit par : RoyRubens | vendredi, 12 février 2010

AH Vermine I almost forgot!
"frappé ou givré" c'est une mauvaise question alors are you ready?
Voici la réponse de RoyRubens :
When I heard about AIR playing le fuXXX theatle de la gauche caviar (Libéral Limousine) I get K.L.F and I DANCE (ensuite et seulement ensuite, Yo! , je vais au QG de Jen pour danser avec les restes de la vermine comme toi.
VIVE K.L.F ET FUCK AIR (même s'il sont nés à la clinique de Glatigny! (qui a fait de la céramiqie, circa 1900) fuckers...By the way Sophia don't waist your time with...Mr. T. c'est quand vous voulez The Big 'R vous prend tous! e surtout toutes
Vive la Vermine et longue vie au nouveau drink à la mode après le Cosmopolitain (grace à toi je vais boire à vie, ma bonne simmo/ heu/ ma bonne Vermine?.
Amitié xd'un soir
Roy

Écrit par : RoyRubens | vendredi, 12 février 2010

La racaille, la vermine, entités féminines essentiellement masculines.
Oui, je porte bien mon nom.
No homo, mais plutôt sensible cela dit, j'aurais pu faire une belle nana.
M'aimeras-tu encore dans cette petite mort?

Écrit par : Vermine | vendredi, 12 février 2010

I'm the only gay in the village!
Non. NO way

Écrit par : RoyRubens | samedi, 13 février 2010

Bien. Et peu importe, l'appréciation n'a pas forcément à être bilatérale. Comme dans Attraction Rules d'Ellis. Je continuerai à te trouver sympathique.

Écrit par : Vermine | samedi, 13 février 2010

Écrire un commentaire