Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 avril 2017

Lovers who uncover

f35334feb957c6dc92af3095b8042323.jpg

nan-goldin-rise-and-monty-kissing,-nyc.jpg

movie_casablanca.jpg

$_35.JPG

Lovers who uncover - CRYSTAL CASTLES (vs The Littles Ones)


podcast

 

lundi, 03 avril 2017

La photo de Kate Moss punaisée dans ma chambre d'adolescente

fbd468157b7a2cf8cb48f16e85b2f991.jpg

 J'adore la musique de dépressif, ça me parle cette lenteur dans l'émotion, cette timidité dans le timbre, du coup autant vous assommer avec le groupe et le chanteur que j'ai aimé très fort au grand dam de mes amis et petits-amis de l'époque, jamais je n'ai rencontré un fan de ce groupe dommage peut-être aurions-nous pu faire du grand amour - destructif - ensemble... En tout cas ça m'aurait fait plaisir de réussir le challenge d'écouter avec lui Sparklehorse et baiser follement bien après (mais je crains que ce soit quasi impossible).

Je me rends bien compte que c'est super méga déprime mais je reste fidèle à mes premières amours, et lui (Mark Linkous), il a accompagné tous mes voyages de 15 à ... disons 20 ans et puis je l'ai retrouvé à chaque rupture, et sans doute sa mélancolie me parle toujours car tous les ans sur ce blog je diffuse sa musique quand j'ai la nuit pour moi. 

Mark Linkous, j'aimerais bien qu'on n'oublie pas sa musique, je ne dois pas être la seule dingo mélancolique à vouloir faire perdurer ses notes et sa difficulté à vivre avec vous. Enfin j'espère ! Et si c'est le cas en France, je suis heureuse d'en être !

 Sur ce bonne nuit, demain lundi la bobo DORT d.o.r.t  :-) BENNY B SORS DE MON CORPS Ils ont en marre de mon humour de m...

Au fait, le chanteur de ce groupe s'est suicidé mais bon, ça ne vous étonnera pas, tout comme je me doutais bien de sa fin, hélas.

Bisous 

vendredi, 01 juillet 2011

août sueur sur ma peau

Ce morceau-là (en bas), c'est mon crocodile de l'été, je vais l'emmener avec moi en août en Andalousie dans cette maison qu'on a louée, et on fera les cons dans la piscine tous les trois avec sa fille et je me rappellerai toujours ces vacances parce que ce seront les premières de ma vie où j'aurai eu cette douce impression d'être intégrée à une grande et coolissime famille. (en comptant les frères, belle-soeurs et parents qui ne seront pas là mais qui putain de merde bizarrement sont tous OMG comme j'aime - et on sait que c'est rare quand on connait mon caractère de merde.)

NAN GOLDIN.jpg

image_resize.jpg

Même si on s'engueule parfois dans le taxi du retour, même si je fais chier avec mes humeurs de génitrice trentenaire rebelle, même s'il a l'impression que je bouffe l'espace avec ma personnalité, même si lui et moi on flippe de ce grand bonheur, rien ne nous empêchera de nous aimer comme deux grands petits connards de post-ado cet été et même maintenant et après et le plus longtemps possible, voià mon morceau de l'été, bouge ton boule dodeline de la tête renverse-toi du liquide gobelet plastique sur tes seins éclate-toi l'été est là, rien à foutre on spermera partout c'est dit !

Think we're alone -  IS TROPICAL (je suis pas sûre du nom du groupe pardonnez-moi - c'est cool, hein ? l'été quoi)


podcast
il est tard là, merde le ciel est clair, entrer dans le lit genre ça fait pas une heure que j'écoute en boucle ce morceau en pensant aux vacances, et demain son appel du taf " eh Jen, j'ai lu..."

PS : Ca fait un an que mon chien est mort, le chat je l'aime mais mon chien... irremplaçable.

lundi, 06 décembre 2010

Je serais donc une femme sexuellement affirmée, autoritaire et imbue d'elle-même...

nan-goldin.jpg

On se souvient du vieux à lunettes qui décodait les gestes de politiques et autres personnalités dans l'émission de Schneidermann il y a déjà belle lurette (ou bien je suis la seule à me souvenir de ce mec que j'écoutais toujours avec beaucoup de suspicion, ou alors je me trompe carrément d'émission mais toujours est-il que je le prenais pour un bel escroc des temps modernes le papy). On se dit toujours que les spécialistes du langage corporel sont aussi gonflants qu'un peu bidons. Je maintiens ma position, sauf aujourd'hui. Je viens de passer dix minutes sur le blog Les 400 culs à essayer de revoir l'ensemble de ma gestuelle quand je suis assise face à lui. Maîtresse Domina, faudrait m'appeler ainsi si j'en crois ce papier. Je suis une femme boa. Et apparemment, la femme-boa, c'est pas un cadeau... La "preuve" :

4/ Elle a les jambes enroulées ?
C’est la position qu’une femme adopte quand elle est prête à s’accoupler. Un signal féminin très puissant pour attirer le mâle. Joseph Messinger met cependant en garde: «La jambe boa gauche trahit la femme possessive ou jalouse. La jambe boa droite (C'EST MOI ÇA) révèle une femme auoritaire, qui se comportera en prédatrice sensuelle pour capturer l’homme de sa vie dans son cocon avant de prendre définitivement le pouvoir au sein du couple». Vous voilà prévenus!

Les garçons, si vous avez quelques minutes à perdre, allez lire ce post, vous pourriez bien apprendre que votre dernière conquête est une castratrice ou une pauvre petite chose qui ne demande qu'à être protégée et soumise...

 

Si vous avez la flemme, voici un copier-coller :


LA TETE: POURQUOI MARILYN MONROE EST UN SEX SYMBOL

1/ Elle a les lèvres entrouvertes?
Elle mimique l’orgasme en vous regardant? La bouche entrouverte, les paupières baissées, le regard en coin… sont autant de signaux explicitement sexuels, faits pour réveiller la sex-machine en vous (vous, le mâle). 

2/ Elle penche légèrement la tête en vous regardant?
«Charles Darwin fut l’un des premiers à remarquer que les hommes, comme les animaux (notamment les chiens) inclinent la tête sur le côté quand quelque chose les intéresse». Pour Allan Pease, la tête penchée —position préférée de Marilyn Monroe— est une «attitude soumise» qui réveille chez le mâle un immédiat désir de protection… Les femmes qui veulent plaire —comme si elle désiraient être embrassées dans le cou— exposent donc cette zone vulnérable de leur gorge à votre appétit carnassier. 

3/ Elle appuie sa bouche contre le dos de sa main?
La paume tournée vers vous, dans un geste symbolique d’effroi et de protection, elle mime le choc d’une gifle symbolique… «Dans le registre de la séduction, cette séquence gestuelle est prédictive d’un coup de cœur ou de foudre», explique Joseph Messinger, auteur du Petit Décodeur gestuel. 


LES BRAS: PLUS RECEPTIVE SEXUELLEMENT?

1/ Vous voyez l’intérieur de son bras?
En Occident, les femmes ont tendance à tourner l’intérieur de leur bras vers les hommes qui les attirent, exposant au regard la saignée du coude, une partie tendre de l’anatomie… un peu comme les chiens qui exposent leur gorge au mâle dominant, en signe de soumission.
En revanche, elles tournent l’os du coude vers les hommes qu’elles trouvent agressifs ou déplaisants. Quand une femme protège l’intérieur de son bras de votre regard (votre regard de mâle), c’est un peu comme si elle voulait protéger son intimité. 

2/ Elle croise les bras devant sa poitrine?
C’est une attitude universelle de protection. Si vous parlez à une femme dans cette position de défense, votre discours ne passera pas. Il faut la forcer à ouvrir les bras et son esprit, automatiquement, s’ouvrira lui aussi: offrez-lui à boire, demandez-lui du feu, ou un stylo ou n’importe quoi qui l’oblige à décroiser les bras et à sortir de sa coquille. Tant qu’elle n’aura pas la posture réceptive (bras ouverts), inutile de lui conter fleurette.


LES MAINS: PAUMES D’AMOUR

1/ Elle a le poignet relâché?
Les mains sont bien plus sincères que les paroles. «Placées presque toujours en évidence devant le corps, les mains trahissent nos émotions», explique Allan Pease qui ajoute: «Il existe plus de connexions nerveuses entre la main et le cerveau qu’avec toute autre partie du corps». Traduction: les signaux des mains sont à la fois très visibles et très importants. Regardez les mains d’une femme, et vous en saurez long sur elle. Signe flagrant de parade sexuelle: quand la femme a le poignet relaché, presque cassé comme une aile de petit oiseau, c’est un moyen très efficace de vous exciter. Elle joue la pauvre chose fragile, soumise, docile qui a besoin de se faire empoigner par un mâle viril: «Oh ouiiiiii… Prends-moi en main».

2/ Elle serre ses mains en vous écoutant?
Attention danger: même si elle sourit et qu’elle fait semblant de vous écouter attentivement, ses mains serrées la trahissent. Elle est préoccupée ou contrariée… Elle veut le cacher, mais plus ses mains sont serrées, plus elle dissimule une forte contrariété. Qu’a-t-elle sur le cœur? 

3/ Elle pose son menton sur ses mains en vous regardant?
Bingo, vous avez fait une touche ! Elle veut vous séduire, vous flatter, vous faire craquer… Elle présente à votre regard l’arrondi de son visage, offert comme sur un plateau. C’est un signe de séduction non-équivoque.

4/ Elle a ses mains dans ses poches, avec les pouces sortis?
Si elle passe ses pouces dans sa ceinture, en évidence, ou les fait sortir de ses poches, pointés : elle trahit son sentiment de supériorité et sa grande liberté sexuelle. Elle vous regarde de haut, un peu comme ces hommes qui plastronnent avec les pouces passés dans leurs bretelles. Les pouces apparents sont typiques des personnes confiantes et autoritaires, voire imbues d’elles-mêmes, qui ont la sensation qu’elles vont pouvoir vous séduire facilement. Un excellent signe… si vous aimez les femmes sexuellement affirmées.

4/ Elle a un doigt levé devant la bouche
Elle vous écoute, tout en faisant le signe «chut» avec son doigt? Signal d’alerte: ce geste signifie qu’elle vous cache quelque chose. Elle veut taire une pensée mais son doigt la trahit. «Ce geste signifie l’interdiction d’exprimer ce qu’on ressent» indique Allan Pease.


LES YEUX: MYDRIASE ARDENTE OU MYOSIS GLAÇON ?

1/ Elle a les pupilles dilatées ?
Les pupilles se dilatent à la moindre excitation et se contractent à la moindre contrariété —sous l’effet de la colère ou d’une émotion négative. Quand une femme vous sourit, regardez ses pupilles: si elle a les «yeux noirs», le regard humide et la pupille sensuellement dilatée (profil mydriase, c’est à dire hédoniste), c’est que vous l’intéressez. Si elle a le «regard de serpent», un œil clair, avec une petite pupille (profil myosis, c’est à dire psychorigide), c’est qu’elle vous est hostile. Son sourire est une pure façade. Ses yeux restent froids? Elle ne vous désire pas.

2/ Elle sourit et hausse les sourcils en vous voyant?
Hausser les sourcils est une mimique inconsciente, mais aussi le signe universel d’une «reconnaissance amicale»: quand on rencontre un ami ou un visage connu dans la rue, on ne peut pas s’empêcher de hausser les sourcils une fraction de seconde. Comme si on lui faisait coucou. C’est une manière de se faire reconnaître et aimer. Si une femme sourit et hausse les sourcils en vous voyant: c’est une invitation.

3/ Elle sourit seulement avec la bouche?
Elle simule la sympathie. Pour distinguer le faux du vrai sourire, regardez si le bord de ses yeux se plisse. Si des petites rides ou des pattes d’oies apparaissent, c’est un sourire spontané, authentique. Sinon, c’est un sourire feint, un masque artificiel, dénué de plaisir. Autre indice: le sourire mensonger est souvent plus accentué à gauche de la bouche. Le vrai sourire, lui, est symétrique.


LES JAMBES: PRENEZ GARDE AUX FEMMES-BOA

1/ Elle croise les jambes dans votre direction?
Position très «sexy», affirment les psychologues occidentaux: elle vous fait du pied. Surtout si elle croise et décroise les jambes souvent, comme pour vous forcer à regarder sa culotte… Certains adeptes du langage corporel émettent toutefois une distinction: si elle croise les jambes dans une direction opposée à la votre, cela peut signifier exactement le contraire du désir. La femme, disent-ils, cherche alors une issue de secours. A les en croire, la femme croise toujours les jambes dans la direction de l’homme qui lui plaît… ou de l’endroit où elle voudrait être (ailleurs, par exemple).

2/ Elle croise les chevilles face à vous?
C’est comme si elle se mordait les lèvres. Quand une femme croise les chevilles, elle «verrouille» sa position, interposant entre vous deux un signe manifeste de fermeture (selon les pays, toujours). Elle rejette vos opinions, vos désirs, vos invites. Si, en plus de croiser les chevilles elle les replie sous son siège, dans un mouvement de repli en arrière, cela accentue encore son expression de malaise.

3/ Elle a un pied caché derrière une jambe?
Elle est intimidée et cherche à se donner de l’assurance en adoptant une position faussement détendue. Mettez-la à l’aise si vous voulez avancer vos pions. Tant qu’elle sera dans cette position, elle restera nerveuse et peu disponible.

4/ Elle a les jambes enroulées ?
C’est la position qu’une femme adopte quand elle est prête à s’accoupler. Un signal féminin très puissant pour attirer le mâle. Joseph Messinger met cependant en garde: «La jambe boa gauche trahit la femme possessive ou jalouse. La jambe boa droite révèle une femme auoritaire, qui se comportera en prédatrice sensuelle pour capturer l’homme de sa vie dans son cocon avant de prendre définitivement le pouvoir au sein du couple». Vous voilà prévenus!

5/ Elle balance son escarpin au bout de son pied?
Si elle balance rythmiquement son escarpin, symbole érotique puissant (la chaussure est comme un vagin, le pied comme un phallus), le talon à demi enfilé dedans, la plante du pied sortant suggestivement par à-coups, c’est qu’elle aimerait faire l’amour avec vous (affirme Allan Pease). 

6/ Elle a les jambes ouvertes?
Si elle est en pantalon et les jambes écartées, c’est signe de disponibilité mentale. Elle aimerait mieux vous connaître. Si elle est en mini-jupe et les jambes écartées, c’est signe d’excitation sexuelle. Elle vous montre le chemin. Message en clair: «Vas-y, prends-moi comme une bête».

CINQ INDICES POUR SAVOIR SI ELLE MENT

1/ Elle avale souvent sa salive
Le corps émet souvent des signaux contradictoires avec le discours d’une personne. Si elle rougit, transpire, avale souvent sa salive, cligne fréquemment de l’œil ou a des petits tics nerveux, c’est qu’elle se sent en faute. Mais ces signes sont difficiles à détecter (à moins d’être au milieu d’une pièce vide, sous un spot de lumière éclatant… comme chez les flics). Voici donc d’autres indices —plus visibles et facilement décodables— pour savoir si elle vous ment quand vous lui demandez : «Suis-je le seul et unique homme de ta vie?»

2/ Elle porte souvent la main à son visage
Le neurologue Alan Hirsch et le psychiatre Charles Wolf ont analysé le témoignage de Bill Clinton devant le grand Jury sur ses relations avec Monica Lewinsky. Ils ont découvert que quand Clinton mentait, il portait la main à son nez —un geste répété toutes les 4 minutes, et qu’il a esquissé à 26 reprises! Chez les femmes, c’est la même chose: votre femme porte souvent la main à son nez ? Ou elle se le gratte nerveusement? Elle ment. 

3/ Elle tousse en vous répondant. 
Elle porte la main à la bouche, tousse et dit «Oui», tout en gardant le poing fermé devant la bouche… Elle ment. Les petites filles mettent souvent deux mains devant leur bouche comme pour dénoncer l’affreux mensonge qu’elles viennent de sortir. Devenues plus grandes, elles mettent un doigt sur la lèvre inférieure, comme si elles étaient prises en faute. Adultes, il leur restera toujours le réflexe de bloquer les mots trompeurs.

4/ Elle détourne le regard
D’après une recherche menée en laboratoire par Allan Pease, 30% des menteurs  détournent constamment les yeux. Si elle se touche une paupière, ou se frotte l’œil, en répondant, cela lui permet d’éluder votre regard… Elle détourne subrepticement l’attention. Parfois même, elle regarde ailleurs en se caressant le lobe de l’oreille? Elle ment. Ou en se grattant le cou? Elle ment.

5/ Elle sourit peu
Il est très difficile de sourire quand on se sent en faute. Si elle a passé une nuit dehors et qu’elle vous sert une longue explication, pleine de détails criants de vérité, ne vous laissez pas embobiner: regardez son visage. Elle sourit beaucoup? C’est OK. Elle ne sourit pas? Elle ment. Elle sourit la bouche fermée, les lèvres pincées, les dents serrées? Elle a quelque chose à cacher. 


CINQ INDICES POUR SAVOIR SI VOUS LUI PLAISEZ

1/ Elle fume en exposant l’intérieur du poignet 
La cigarette est à 80% un accessoire sexuel chez les femmes. Elles la fument comme s’il s’agissait d’un sexe et la brandissent généralement pour se mettre en valeur, le poignet (partie érotique) dirigée dans votre direction. Si votre «cible» rejette la fumée vers le haut, elle vous met au défi d’assurer au lit. C’est signe d’assurance et, souvent, ça veut dire qu’elle a pris une décision vous concernant: elle va coucher avec vous. (A l’inverse, rejeter la fumée vers le bas dénote une attitude renfermée et repliée. Elle n’a pas envie de vous.)

2/ Elle se tient exactement face à vous
Une femme qui vous fait des avances monopolisera toute votre attention: elle se mettra en face-à-face, pour vous empêcher de regarder ailleurs et pour capter votre regard au maximum. Plus elle vous regardera, plus elle ensorcellera. Et elle le sait. Pour vous subjuguer, elle se tiendra également très proche de votre corps, à une distance inférieur à 46 cm: elle entrera dans votre «zone intime», c’est-à-dire à portée de main.

3/ Elle fait tourner sa bague
Elle caresse sa flûte de champagne, son stylo, son portable? Elle retire sa bague et la remet, en faisant coulisser l’anneau sur son doigt? Tous les gestes de va-et-vient trahissent ses pensées secrètes. Elle fait l’amour symboliquement avec toutes sortes d’objets, parce qu’elle est en manque. Et si jamais c’est avec VOTRE téléphone portable qu’elle joue... 

5/ Elle pose son sac entre vous
Le sac à main est un objet très personnel et si elle le met près de vous, c’est qu’elle vous fait confiance. Symboliquement, elle vous autorise à en regarder le contenu, comme si elle se déshabillait devant vous. Si jamais elle vous demande de l’ouvrir et d’y prendre un objet, c’est signe d’une intimité très grande. Elle vous invite à entrer en elle.


A QUOI PENSE-T-ELLE?
Grindler et Bandler, deux psychologues américains pionniers de la PNL (Programmation neuro-linguistique) ont établi qu’il existait un lien direct entre les mouvements de yeux et les souvenirs… Si vous demandez à votre femme : «Qu’as-tu fait hier soir?», observez la direction de son regard, et vous saurez à quoi elle pense.

1/ Elle regarde vers le bas, à droite?
Elle se souvient d’une émotion. Les yeux sont baissés vers l’intime. Elle va vous parler d’affect.

2/ Elle regarde vers le bas, à gauche?
Elle se parle à elle-même. Les yeux sont baissés vers un monologue intérieur (il se peut qu’elle vous mente, et qu’elle se concentre sur le mensonge qu’elle va vous sortir)

3/ Elle regarde vers le haut?
Elle se souvient de quelque chose qu’elle a vu. Les yeux sont levés vers une image. Lever les yeux l’aide à se rappeler des faits réels. Elle va vous dire la vérité.

4/ Elle regarde vers le côté et sa tête se penche comme pour écouter ?
Elle se souvient d’un son (des paroles ou une musique).

PS : Oui oui, je vais me décider à refaire ma colonne de disques à droite... patience.

lundi, 11 octobre 2010

Il m'énerve.

nan_goldin.jpg

Il n'y a que toi, Guillaume Fédou
podcast

 

jeudi, 08 avril 2010

A part le mec de Naturalia qui me saute dessus dès que je m'aventure dans son magasin de merde...

Toutes mes copines sont en couple sauf moi et j'ai failli me faire caca dessus dans l'ascenseur en rentrant.
Je ne mangerai plus de poulet tikka avant de rejoindre des amis.
Je me suis acheté un soutif bandeau censé maintenir mes nichons mais je ne rentre plus dans mes robes bustier.
Je devrais séjourner dans une clinique pour obèses et me taper le psy anorexique du niveau 2 (le mien, l'étage des cas légers).
Je pense que Karl est un beauf et que mes ex n'ont rien compris.
Pourquoi tout le monde tombe amoureux sauf moi ? Pourquoi j'arrive pas à trouver un seul homme avec qui je me sente entièrement b.i.e.n. Qui ne s'offusque pas quand je parle du caca mou de mon chien, qui rigole quand je dis l'une des deux seules blagues que je connaisse (même si c'est pour me faire plaisir, enfin non ça c'est pire), qui peut rester une journée complète en ma compagnie sans voir le temps passer, qui pioche dans mes playlists. Un garçon qui aimerait tellement les musiques que je lui envoie qu'il les écouterait quotidiennement des semaines durant. Un garçon amoureux de moi, quoi.


melanie_manchot.jpg
"But in this perfect world where nothing's perfect, I'm all alone..."

Untitled, ALL-TIME QUARTERBACK
podcast

Dans le même temps, je flippe ma race d'égoïste quand j'observe mes amis en couple. C'est trash, ce qui est fou c'est que je suis la seule à m'en apercevoir. En couple, sont pas marrants. Ils arrivent presque à devenir chiants. Là où je me sens coupable, c'est quand je pense raisonnablement que les "encore drôles" sont ceux dont le couple bat de l'aile.
Enfin voilà, je voudrais un amoureux et qu'on ne parle pas d'engagement ni d'enfant avant que m'en prenne l'envie subite. Et puis j'aimerais bien avoir un enfant quand toutes mes copines auront plus de rides que moi et que leur pré-adolescent en plein âge con sera la pire chose qui leur soit arrivée. Je suis une amie un poil pute. (Mais une amie, c'est déjà ça, elles ne peuvent pas tout me demander non plus !)
Bref, ça fait longtemps qu'un mec amoureux ne m'a pas larguée, ça me manque. Ca fait longtemps que je me suis pas megryannisée pour quelqu'un qui le mérite.
Y en a marre des cons, des cas sociaux, des carriéristes, des fils à papa, des qui bandent tout le temps, y en a marre de ne pas pouvoir parler du PS au petit déj avec un connard parfait ! Sans parler du gros naze qui te parle de son manuscrit (sur lequel il planche depuis dix ans).

c'est possible, putain de bordel de merde ?

T'es où ? Je m'ennuie, fais vite, je me fais chagrin.

(Putain, après Les Regrets, je pense qu'il est temps de se mater Mademoiselle Chambon, ensuite c'est OK ! comme dit la chanson de ma naissance.)

Je me demande si écouter At last pour la troisième fois est nécessaire.

La note a peut-être l'air triste, mais si tant est que je doive rassurer les trois bizarres qui me lisent, sachez qu'en fait ça va pas trop mal. Ni la banane, ni la dépression. Au milieu. Finalement, vous l'ignorez mais je suis comme vous.

last_man.jpg

Sticky hair-pin, DIABOLOGUM

podcast
nangoldin_smokycar.jpg

En plus faut expliquer au réveil à la coloc qu'on a fumé toute son herbe en son absence.

 

Putain, je crois que ma locataire (parking, chéri, t'envole pas je suis pas riche héritière) a raison : je ne suis pas quelqu'un digne de confiance. Ce qui m'embête pour elle c'est que ça ne me dérange point de l'être.


jeudi, 25 mars 2010

TO DO LIST : s'inscrire pour la saison 2 de Moundir

rob_lowe_NAN-GOLDIN.jpg
Rob Lowe par Nan Goldin. J'adore. Entre George Michael et un mec des New Kids on The Block. Et Pedro, de Mykonos. Je vais la coller dans mes toilettes à côté du pape.

Une chanson découverte la nuit dernière, je ne m'en lasse pas.

I won't lie to you, LET'S WRESTLE

podcast

Maintenant, apéro. Je vais call Rob.

vendredi, 31 juillet 2009

Rien ne vaut notre bonne vieille pute de Paris

1-nan-goldin-picnic.jpg
NanGoldin-Heart-shapedBruiseNYC1980.jpg
IMG_0654.JPG

Départ pour les montagnes russes prévu autour du 10 août, un mois après le 29e anniversaire qui cette année fut une jolie fête improvisée autour des personnes fidèles et bienveillantes, toujours le QG ce soir pot de départ ouais c'est marrant le trip corporate quand t'es freelance, parce que c'est l'occasion de faire le point comme chaque vendredi sur les potins de la blogosphère, ouais parce que quand tu bosses pour des agences de comm t'en entends des vertes et des pas mûres sur les gens que tu n'aimes déjà pas depuis quatre ans, et puis c'est l'occasion de rencontrer les mecs d'autres agences et puis surtout c'est le moment de boire des mojitos à la santé de la crise, de rencontrer Benoît qui est convaincu qu'il te connaît déjà, et puis surtout c'est la soirée idéale pour fêter le retour de ma pétasse de Marie toute bronzée encore en mode Sud, de faire connaissance avec Juan ce garçon dans la finance, ce voyageur qui n'a rien d'un baroudeur en apparence et en fin de compte un poète sans le ridicule, une élégance naturelle qui cotoîe le romantisme suprême et la frivolité des rencontres d'un bout à l'autre du monde, alors demain soir Juan de Buenos Aires dîne chez moi et aussi demain soir sera à ma table le garçon qui hier à l'apéro du voisinage dans le jardin de ma mère fit les choux gras des deux copines de ma mère, et puis aussi en temps de crise les filles se séparent de leur homme, les couples vivent des temps durs et les célibataires oublient que le célibat fut une épine de pied grec l'hiver dernier, il y a aussi mon accent de frenchy pourri qui rythme les premières heures de la journée, et puis surtout il y a des gens, un QG, un ensemble de bonnes énergies, un beau mélange sans intrus, un trip sympa qui me donne presque envie de rester à Paris en août. Mais non,va falloir bosser au mieux pour se tirer des bras de cette capitale avant la mi-août, parce que comme tous les ans, j'ai besoin de respirer, besoin de vivre dans un environnement sain, loin des soirées sans fin, loin des garçons au sourire trop généreux, loin des connections trop rapides, loin de vous.

A vingt-neuf ans, il y a une chose que je sais : les mauvaises ondes, je sais désormais les éviter. Et j'apprends à m'aimer, pour de bon.

C'est drôle parce que je crois n'avoir jamais été aussi proche de ma vraie personnalité. J'aime bien ce qui se passe dans ma petite tête, c'est vrai et ça sent la pêche de vigne.

Je vous l'ai pas dit mais pour mon anniversaire j'ai eu un Canon 500D, pour Renaud le photographe c'est nul mais pour moi c'est cool, je vois les fleurs mon chien et les gens que j'aime comme je les perçois, avec des couleurs vibrantes. C'est niais, tout comme moi. Mais j'ai envie de dire, comme Angie (oui toi tu sais de quoi je cause) : " Je ne dis rien mais je vois tout."

Mais il y a un détail sur lequel je dois travailler : arrêter de dire des choses à des garçons qui me rendent gauche en pensant le contraire.

L'été, l'automne, l'hiver, le printemps, devine lequel je choisirai pour faire un petit trou.

 

Y a du soleil à vendre, FRANCE GALL
podcast

PS : après trois mojitos j'oublie et je m'assoie sur la cuvette, je rentre les fesses mouillées et je me lave en rentrant parce que je crains l'hépathite virale.

PPS : les framboises et le sucre, je m'amuse avec mon appareil tu peux pas t'imaginer les photos que je fais, sans parler des vidéos HD, non Renaud t'as beau dire moi je m'éclate. Les plaisirs simples, comme toujours... (ouais ouais, l'assiette soldée au Monop', bah ouais j'ai acheté je l'aime)

 

edit réveil : vivement les vacances, j'en ai marre de me lever direction l'ordi. Rien à voir : 1 500 notes tout rond.

 

re-edit : (faut pas faire d'excès le premier jour des règles, tu le sais mais tu le fais quand même et le lendemain tu es un zombie qui frissonne)