Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2017-04 | Page d'accueil

mercredi, 24 mai 2017

Turn the page - THE STREETS

J'ai déposé sur ce blog cette chanson et ses paroles je pense au moins 5 fois, et j'en remercie the boss the ultimate chauve le plus classe du quartier Gildas car sans lui je n'aurais découvert que trop tard ce putain de titre.

Et quand j'ai l'adrénaline qui monte trop, que ce soit pour travailler ou me calmer, ben bizarrement vu le tempo ça fonctionne très très bien.

Alors on sait jamais ça peut marcher pour vous : la prochaine fois que tout vous fait chier au bureau ou dans la vie, allez à votre ordi , mettez ce clip et concentrez-vous à chanter propre et avec coeur les paroles, vous verrez normalement après une fois ou trois (ça dépend du cassos, moi je peux le faire 2 fois avec la même ferveur paroles/chant) ça ira mieux.

That's it
Turn the page on the day, walk away
'cos there's sense in what I say
I'm 45th generation Roman
But I don't know 'em
Or care when I'm spitting
So return to your sitting position and listen it's fitting
I'm miles ahead and they chase me
Show yer face on TV, then we'll see
You can't do half, my crew laughs
At yer rhubarb and custard verses
You rain down curses but I'm waving,
Yer hearse is driving by
Streets riding high, with the beats in the sky
All stare, eyes glazed
Garage burnt down, the fire raged
For 40 days and in 40 ways
But through the blaze they see it fade
The sea of black, the beaming heat on their faces
Then a figure emerges from the wastage
Eyes transfixed with a piercing gaze
One hand clutching a sword raised to the sky
They wonder how, they wonder why
The sky turns white, it all becomes clear
They felt lifted from their fears
They shed tears in the light
After 6 dark years
Young bold soldiers, the fire burns
Cracks and smoulders
5 years older and wiser
The fires are burning on fire, never tire
Slay warriors in the forests and on higher
We sing, hear the strings rising
The war's over, the bells ring
Memories fading, soldiers slaying
Looks like geezers raving
The hazy fog over the Bull Ring
The lazy ways the birds sing
A new baby's born every day
Few men may be scorned today
But look at things the other way
Cos it may well be yer final day
And then the crowds roar, they slay, they all say
I produce this using only my bare wit
Gimme a jungle, a garage beat and admit defeat,
Use war and past injury as my metaphor and simile
Get all applications into me before the deadline
Cos it's a fine line between strifeful crimes
And a life of crime
But you will reach the day, and it's all mine
You can take it or leave it,
I shake and reveal stage tricks like Jimi Hendrix
In the afterlife gladiators meet their maker
Float through the wheat fields and lakes of blue water
To the next life from the fortress
Away from the knives and slaughter
To their wives and daughters
Once more before the Lord judges over all of us
Cos in this place you'll see me
Brace yourself, cos this goes deep
I'll show you the secrets, the sky and the birds
Actions speak louder than words
Stand by me my apprentice
Be brave, clench fists.

 

 

Les Inrocks dans toute leur splendeur

Quand je me remémore cet hebdo en noir et blanc à leur grande époque, mon Dieu mais comment en est-on arrivé à une rédaction de post-ados trop bien payés pour faire les braves en terrasse au Charlot avec leur "no pasaran" ?! J'imagine cette génération Telerama-Lapix-Ruquier-LesInrocks marcher nu pieds vers le futur, et ben mon pote c'est à ce moment-là que j'ai compris l'essence de la vie... Je ne remercierai jamais assez mes parents d'avoir été des animaux fantasques mais plein de bon sens. Sans eux je serai comme ces cons qui pourrissent Morrissey au lieu de pourrir ISIS et ses sbires.

 

http://www.lesinrocks.com/2017/05/24/musique/les-attaques...

 

Enfin bref, ce soir c'est chienne morte qui se fait prendre sur la table basse. Continuez les inrocks de trouver de fausses batailles, vous avez tout pigé ! ah ah ah

PETER PERRETT - An epic story

 

 

 

Sinon, j'ai vu que certains (JP Louis Ney, Goldnadel) essayaient de faire sortir le terrible meurtre de Sarah Halimi, et j'observe toujours avec consternation qu'aucun média n'ose dire la vérité, et je parle même pas du CRIF bref tout va bien dans le meilleur des mondes, moi j'ai décidé de ne plus en avoir rien à foutre de rien car au final, les gens sont trop cons et naïfs donc bonne chance à chacun et le bon sens pour tous !

Ah et conseil aux parisiens de droite : dites à vos amis socialos ce qu'ils veulent entendre, c'est la seule solution pour garder des potes. Moi depuis que je fais ça, ils m'aiment de nouveau. Enfin bref, en deux ans j'aurais pris 30 ans de maturité mais heureusement (je touche du bois) : pas un cheveu blanc excepté une ride du lion plus profonde mais je gère.

Donc en ce moment j'aime mon homme (enfin à mi-temps, il est aussi chiant que moi ; c'est une punition divine je pense), mon chat, le sexe, la musique, marcher dans la rue quand tout le monde est enfermé au bureau, éternuer cent fois par jour mais continuer de trouver ces arbres super utiles pour mon état psychologique urbain et ce que j'aime par dessus tout : ne plus entendre les infos le matin et le soir. Ca, j'adore.

lundi, 08 mai 2017

Bienvenue Président ...

 

samedi, 06 mai 2017

Bon week-end de la loose !

phygee-1493050978.gif

 

Wikileaks Macron, je refais chauffer le pop corn !

https://twitter.com/wikileaks : c'est tout chaud et plein de mails de campagne de Macron apparemment, mais bon moi je suis crevée alors à demain Twitter pour le compte-rendu, maman est rouge écrevisse faut dormir.

J'adore cette élection de merde en fait, c'est mieux qu'une telenovela.

 A DOMANI

 

vendredi, 05 mai 2017

Michel Polnareff je t'aime

m_304615930_0.jpg

polnareff.jpg

Brillant, fragile, grand amoureux sincère, un homme super attachant avec qui j'aurais adoré vivre une belle histoire d'amour. Son père était russe, on était fait l'un pour l'autre dans les 60's - puisque je vous le dis !

(Oui j'ai la 3 ici aussi ;p)

Houellebecq avait quand même bien vu avec Bayrou dans Soumission. Dingue quand même.

Sinon cette nuit j'ai rêvé que je me faisais draguer par des terminales sur un paquebot-lycée génial. L'effet Brigitte sans doute. Seul point positif à l'avoir en première (vielle) dame de France : le délire cougar sera pleinement accepté, Brigitte et Kourtney style quoi. Les nanas sauront de qui je parle ;)

Bisous, météo alpages : grand soleil, libido en feu.

Minute nausée : www.ouest-france.fr/elections/presidentielle/direct-presi...

jeudi, 04 mai 2017

Maigre consolation : tous les Français sont enfin d'accord sur un point !...

Le débat était lamentable, on mérite tellement mieux...

L'une qui ricane connement dès qu'elle ne sait pas répondre (c'est-à-dire trop souvent) et l'autre qui prend de haut et manque d'épaisseur sur certaines questions (le terrorisme* est un point important pour moi), je suis écoeurée de constater froidement qu'on a AUCUN politique digne des Français. Et quand on voit à l'étranger c'est guère mieux. La guerre civile pourrait venir de ce constat général un jour.

Bref, je retourne à l'essentiel : moi moi moi ;-)

allez bisous et bonne journée ♡

 

Et Victor Lanoux qui me rappelait mon papy vient de mourir à 80 ans, donc c'est un signe : BASTA !

Résultat de recherche d'images pour "victor lanoux un elephant"

mercredi, 03 mai 2017

SWEET BABOO - Wild imagination