Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 avril 2018

LAUNDER x SOKO - Keep you close

Du gribouillis au Bic pour dire je t'aime sur un bureau de classe sauf qu'on gravait au compas le nom de nos groupes préférés. Moi c'était Hole Jeff Buckley et Sparklehorse.

Finalement à la moitié de notre vie on est ce qu'on a écouté avec la folie de savoir qu'on va mourir en plus. Enfin je me dis.

 

Oh you have no mercy
You’ve lost your sense of selflessness
I am uncertain
Of where we are and who will know

[Chorus]
There’s too many
Too many ways
To keep you close
But I can’t find one

[Verse 2]
Controversy
Is everything they can talk about
I don’t, I don’t even pay attention
I listen, I listen to all of the clues
So I'll get to you

[Pre-Chorus]
Oh you have no mercy
You’ve lost your sense
Of selflessness

[Chorus]
There’s too many
Too many ways
To keep you close
But I can’t find the time

HATCHIE - Sleep

Y a pas que des hipsters ça rassure et ça fait plaisir ;)

90s dans le son, espoir du soir bonsoir. 


Signé la belle nostalgique

 

LOVE GOOD FAIL - Nice to meet you

Chanson pour la petite annonce de Libé "je vous ai vue sur la ligne 1 à 17H06 vous portiez un trench et lisiez Voyage au bout de la nuit. Je crois que je vous aime". Ou pour le voisin qui vient d'emménager. Ou pour le flirt sur instagram. Pour l'avenir en tout cas.

LOVE GOOD FAIL : PAR ICI POUR PLUS D'INFO

 

 

 

 

Hasard ou pas (non, le web est méchant), la vidéo d'après sur Youtube était la suivante et comme j'ai trouvé la nana très drôle je vous la mets en ligne. Finalement restons comme on est, c'est plus simple car de toute façon ce sera un échec à la fin ! rions de nos amours contrariés et pensons d'abord à nous aimer nous-même, après le reste viendra. Beaucoup aimé son texte et sa sincérité.


 

"You love yourself the way you want someone else to love you "

 

Bon travail sur vous-même car ça peut faire un déclic son témoignage, en tout cas moi ce fut instructif drôle et poignant à la fois, merci Tracy :)

jeudi, 19 avril 2018

SUPERORGANISM - Night time

Chanson pour les insomniaques, les geeks, les angoissés, les gens qui même s'ils se couchent tôt l'ont dans l'os.

 


DÉCONNECTION mais si on peut le faire ;) vite un livre !

 

mercredi, 18 avril 2018

Poésie des couleurs

IMG_3950.jpg

IMG_3951.jpg

IMG_3952.jpg


Qu'il est bon d'oublier la fatigue, la routine et contempler ces miracles devant nos yeux. Merci pour cette semaine grand Univers.

dimanche, 15 avril 2018

Come di - PAOLO CONTE


LE MEILLEUR ENCORE VIVANT DANS SON PAYS, DU SWING ET DE LA NOSTALGIE, je voulais le voir à Turin mais j'ai pas un rond vous connaissez pas quelqu'un qui dîne parfois avec lui et qui pourrait me faire passer pour sa maîtresse le temps d'une soirée avec un poète ? allez trouvez-moi cette perle rare, je veux rencontrer Paolo, celui qui a bercé mes voyages avec mon père, lui et Trénet et Elvis.

Paolo t'es le meilleur encore vivant sur cette planète, merci pour tout !

 

mercredi, 04 avril 2018

ANNA BURCH - With you every day

When love becomes less sacred
Your mouth keeps me interested
You're sweet like a little kid
Whose family's well-adjusted

Ooh, ooh, uh
Ooh, ooh, uh
Ooh, ooh, uh

There's nothing you want to say
I'm just with you every day
I know it's better than before
So why, why do I need more?

Ooh, ooh, uh
Ooh, ooh, uh
Ooh, ooh, uh

If you don't know
I'll leave it alone
You don't let it show
So how would I know?

I'm nice, I'm too nice to you
Now what, what else can I do
When there's nothing more to say
And I'm still with you every day?

 

Rien à voir (quoi que) mais une fleuriste vient d'ouvrir en bas de chez moi, ça me met en joie chaque matin de voir ces beautés multi-colorées dans la vitrine quand je sors de l'immeuble. 

mardi, 27 mars 2018

SINCLAIR - Météores

A chaque rupture Sinclair revient dans ma playlist, c'est le seul qui me file la patate. Et en ce moment j'ai une pêche de ouf malgré l'actu je me remets à aimer la vie, de plus en plus et je recommence à me kiffer. En ce moment je fréquente un groupe de gens comme moi un peu chelous dans leur peau et pourtant ils sont tous brillants, bref c'est de l'or nos rendez-vous je les adore et ils me filent la joie et comme ça se transmet je vous envoie ces météores.

Je respire bien en ce moment. Je n'ai plus cette boule au milieu vous savez celle qui vous dit que vous vivez mal, vous stressez trop bref je me sens de mieux en mieux et je coupe les ponts en ce moment avec plein de réseaux plein de gens parce que je veux penser qu'à moi. Et aux gens comme moi, parce qu'en ce moment, ils m'inspirent et que j'écris avec eux et sur eux. Je les aime ils sont super. Peut-être un jour en découlera quelque chose, mais en attendant, intensité et énergie vitale.

Bref, je me sens bien et bordel ce que c'est cool !

PS : Je me relis et... rires... Non je ne suis pas dans une secte, j'ai juste un taf fatigant et une estime qui se faisait la malle depuis un bon moment et maintenant, je sens que je redémarre. La maquinaJen est en marche (sans les macronistes hein ouf !), olé !

jeudi, 15 mars 2018

BARBARA - La solitude

Quelle belle chanson, j'aurais tant aimé savoir l'écrire. Tout est dedans, tout.

Tes anciens amants tes anciens beaux-enfants... que des ingrats oui ! Champagne ! je ne me laisserai pas abattre par des pilleurs inutiles, merci bien, j'ai donné !

Et maintenant, que la fête commence bon Dieu !

mardi, 13 mars 2018

DOMINIQUE A - Toute latitude

Oh comme ça cognait 
Phébus à bloc 
On s’abritait dans la forêt 

Mille sentiers nous parcouraient 
Mille odyssées à notre porte 
Les cohortes d’ennui filaient 
On le savait, elles reviendraient 

Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 
Et pour seule devise : « Peu importe » 

Oh ça louvoyait comme anguille 
Dans les ruisseaux qui serpentaient 
Mains des garçons, cheveux des filles 
Et on se cherchait dans les bois 
Certains se trouveraient, d’autres pas 
Mais s’en moquer, qui oserait ? Même aujourd’hui, qui oserait ? 


Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 
Et pour seule devise : « Peu importe » 

Mais depuis 
Mais depuis 

Oh un jour plus rien ne meurt jamais 
Toute l’eau stagne dans le puits 
On revient seul dans la forêt 
Comme hier, se mettre à l’abri 
Même si le soleil a pâli 
Voilé par tous les jours d’après 
On revient seul, dans la forêt 

Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 

Nous avions toute latitude et toute la vie 
Toute latitude et toute la vie 
Aucun engagement d’aucune sorte 

Et pour seule devise : « Peu importe » 

Mais depuis

 

PS : Et pour le plaisir car je ne m'en lasserai jamais...

PPS : La version de Diabologum me procure le même plaisir de mon côté.